Réhabilitation du stade Demba Diop : un parfum de gros scandale financier révélé

15 - Mars - 2023

La FSF a été épinglée par l’ARMP pour le marché de la réhabilitation du stade Demba Diop de Dakar. L’affaire a été révélée dans l'édition de ce mercredi du journal Libération qui renseigne que deux des cinq lots (2 et 5) du marché ont été remis en cause par le Comité de règlement des différends (CRD) de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Selon le journal, le CRD a demandé à la FSF de rejouer le match. pour vice de procédure, avant toute considération de fond. ''Il apparaît de l’examen des pièces de la procédure que la FSF n’a pas utilisé les dossiers-types d’appel d’offres publiés sur le site officiel (de l’Autorité de régulation) des marchés publics'', informe l’organe de l’ARMP qui a mentionné ceci : ''Il y a lieu en conséquence et, sans qu’il soit besoin de statuer sur le point relatif au rejet des offres, d’annuler la procédure de passation des lots 02 et 05, objets des recours contentieux déférés devant le CRD et subséquemment les décisions d’attribution provisoire desdits lots''.

Plus d’un milliard en jeu

Le lot 2 concerne l’aménagement de la zone de jeu et ses dépendances (terrain en gazon synthétique, drainage des eaux sur l’aire de jeu, arrosage automatisé de l’aire de jeu et assainissement des eaux pluviales). Pour ce qui est du lot 5, il porte sur la fourniture de mobiliers et d’équipements (sièges rabattables, équipements des vestiaires, des bureaux et salles de réunion, des espaces médicaux, des salons d’hospitalité, postes de travail des salles de presse, COS, salles de conférence de presse, restaurant, cuisine et bar, guichets, etc.).

Nos confrères informent que ''La FSF a ouvert les plis et attribué les marchés le 19 avril 2022. Un peu plus de deux mois plus tard, trois plaintes tombent en cascade. Le 27 juin, GSEA (Groupe speedo Europe affaires) saisit le CRD pour contester le rejet de son offre pour le lot 5. Le lendemain, Tokossel Group SA dépose à son tour un recours contentieux pour le lot 2. Ces deux entreprises sont imitées, le 29 juin, par Contechs SURL, qui dénonce sa mise à l’écart pour le lot 5. Avant de saisir le CRD, les trois plaignants avaient introduit un recours gracieux au niveau de la FSF. En vain.

Il ajoute: ''Une réunion et plusieurs correspondances échangées avec les parties plus tard, l’organe de l’ARMP lance l’instruction du dossier. Il demande à la FSF de lui transmettre les documents de l’appel d’offres ainsi que ses observations sur les récriminations des entreprises plaignantes. L’instance s’exécute par courrier du 7 février dernier transmis par son avocate, Me Betty Ndiaye''.

La surprenante réponse de la FSF

Tokossel Group SA assure avoir soumis, pour le lot 2, une offre technique et financière conforme et clame sa surprise de découvrir que le marché qu'il convoité a été attribué à DASL & Venturelli, une entreprise qui n’a jamais soumissionné. En plus, se plaint le candidat recalé, le nom de l’attributaire n’apparaît pas dans le procès-verbal de dépouillement des offres du lot 2 où figurent tous les soumissionnaires : EG Travaux, CSTP, DABS, Tokossel Group, Aeltim Sénégal et Sport Galaxy.

Dans son recours, déposé au niveau de la FSF, Tokossel Group souligne, d’après Libération, que le montant de l’attribution provisoire est le même que celui de l’offre financière de DABS, soumissionnaire au lot 2 et qui, à son avis, ne saurait être attributaire dudit lot pour n’avoir pas rempli les critères de qualification exigés dans le dossier d’appel d’offres pour ledit lot.

Tokossel Group se dit surprise par la réponse du secrétaire général de l’instance sur ce point précis : ''Le sigle DABS lu par la commission des marchés, lors de la séance d’ouverture des plis n’a pas mentionné la véritable identité du soumissionnaire, DASL, établie et vérifiable dans les pièces administratives fournies (registre de commerce, Ninea…). L’appellation officielle du soumissionnaire, DASL, a été alors prise en compte dans la suite de la procédure''.

D'après Libération, les responsables de l’entreprise plaignante n’en croyaient pas leurs yeux en lisant cette réponse de la FSF. Ces derniers croient connaître la vérité. Ils affirment: ''DABS avait soumissionné en espérant que seuls des candidats ‘triés sur le volet’ allaient concourir alors qu’elle savait qu’elle n’avait absolument aucune qualification, mais ne s’attendait pas à rencontrer une concurrence sérieuse, ce qui l’a poussé à aller chercher un partenaire après coup et une autre dénomination pour concourir''.

Tokossel Group est d’autant plus sûre de son affirmation qu’elle juge «outrageusement bas ''le montant de l’offre de DABS. Aujourd’hui, les questions se bousculent dans la tête de ses dirigeants. Ces derniers interrogent : «Comment la Fédération ose-t-elle affirmer que l’attributaire provisoire avait pris le soin de ‘cacher’ sa véritable identité au moment de soumissionner ? Et quel texte l’y autorise ? À quelle fin a-t-elle cherché à cacher son identité ? Pourquoi devrait-on croire la fédération lorsqu’elle avance que les pièces produites sont bien relatives au groupement ? Qu’est-ce qui l’empêcherait de croire qu’il y a eu substitution de dossier, après dépôt des offres pour en conformer le contenu à l’identité du candidat sorti à la dernière minute'' ?

Plus grave, relève Tokossel Group, la FSF serait coupable d’avoir fait parvenir à DABS le procès-verbal recensant les identités et offres de tous les candidats retenus.

Lot 5, lot de contestations

Les deux autres plaintes concernent le lot 5. Contechs SURL conteste le rejet de son offre au motif qu’elle ne respecterait pas les critères de qualification, c'est à dire les critères de capacité financière et de capacité technique.

L’entreprise plaignante indique qu’elle a réalisé au cours de ces trois dernières années un chiffre d’affaires moyen supérieur au minimum exigé (500 millions de francs CFA) et qu’elle a eu à équiper la Cour des comptes en matériels et mobiliers de bureau pour 656 millions 858 mille. Contechs SURL assure avoir versé dans son dossier les pièces justifiant ses capacités technique et financière ainsi démontrées.

GSEA conteste, de son côté, que son offre ait été rejetée au motif qu’elle n’aurait pas été accompagnée des états financiers de 2019 et 2020 et de l’attestation d’une banque agréée lui garantissant une ligne de crédit permettant de couvrir les flux de trésorerie sur la durée du marché. L’entreprise a rétorqué qu’elle a bel et bien versé dans son dossier l’attestation du concours bancaire de la BNDE ainsi que ses états financiers de 2018, 2019 et 2020.

La FSF se braque, l’ARMP impose

Pour toute réponse, la FSF a défendu l’incompétence du CRD à se prononcer sur cette affaire avant de dégager en touche les requêtes des soumissionnaires insatisfaits.

Le CRD a, cependant, demandé à l’instance de gestion du football sénégalais de revoir sa copie. Cependant, signale Libération, l’organe de l’ARMP, considérant le but d’intérêt général du projet et son caractère urgent, a en même temps autorisé la FSF à relancer la compétition pour les lots 2 et 5 par appel d’offres restreint en procédure d’urgence tout en se conformant aux dispositions du nouveau Code des marchés publics.

Vu tout ce qui précède, on peut dire que ceux qui rêvent de voir le stade Demba Diop réhabilité et modernisé devront prendre encore leur mal en patience.

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

28 - Février - 2024

OÙ CHERCHER DES INFORMATIONS SUR 1XBET AU SÉNÉGAL

Si vous êtes intéressé par les paris sportifs et que vous voulez comprendre comment commencer à miser, comment vous inscrire à 1xbet, comment obtenir un...

21 - Février - 2024

Napoli : le retour de Victor Osimhen se précise

Après avoir loupé le coche en finale de la Coupe d’Afrique des Nations avec le Nigéria face à la victorieuse Côté d’Ivoire, l’attaquant,...

15 - Février - 2024

LdC : le communiqué cinglant du Bayern sur Dayot Upamecano

Mercredi soir, Dayot Upamecano a vécu une sale soirée. Son club, le Bayern Munich, s’est incliné sur la pelouse de la Lazio (0-1) sur un penalty qu’il a...

14 - Février - 2024

DEUX JOUEURS DE LA GUINÉE EQUATORIALE EXCLUS DE LA SÉLECTION, DONT LE MEILLEUR BUTEUR DE LA CAN 2024

La Fédération de Guinée Equatoriale a publié un communiqué pour annoncer l'exclusion de deux joueurs qui ont participé à la CAN 2024. Emilio Nsue,...

14 - Février - 2024

CAN 2023 : La CAF dévoile son équipe type de la compétition

Trois jours après la fin de la Coupe d'Afrique des Nations Cote d'Ivoire 2023, la CAF a publié l'équipe type du tournoi. Un onze dominé par les deux finalistes, la Cote...