Situation tendue au Sénégal: Les femmes de la Casamance alertent pour éviter un rebondissement du conflit armé

28 - Mars - 2023

La situation tendue qui prévaut actuellement au Sénégal et qui est en train de conduire le pays inexorablement vers un chaos préoccupe la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance. Le collectif a fait une déclaration ce mardi pour exprimer ses inquiétudes par rapport à la situation dangereuse dans laquelle le pays est en train de s'enfoncer. À travers cette déclaration lue par Ndèye Marie Diédhiou, présidente de la dite Plateforme, les femmes de la Casamance indique que le contexte politico-judiciaire a fait naître une rupture de confiance, de plus en plus, caractérisée vis-à-vis des institutions et des divers régulateurs sociaux. Ndèye Marie Diédhiou relève que ''la situation, lourde de tous les dangers, est préoccupante. Deux camps s'opposent en toute radicalité avec un arrière fond de manichéisme profond, une césure grave sans précédent. Le niveau de crispation est si poussé, si prononcé qu'il ne laisse la place à aucune alternative. La sagesse populaire semble de moins en moins prépondérante. Les leaders qui jadis, agissent efficacement semblent ébranlés et sont dans l'expectative.
De l'avis de la présidente de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance, il précède l'impérieuse urgence d'une forte union, par delà toute obédience, pour appeler à la retenue, à la responsabilité, au respect de nos valeurs en ces moments inquiétants pour l'avenir de notre nation.
Madame Diédhiou souligne que, dans le cadre de la recherche de la paix en Casamance, beaucoup d'efforts ont été fournis par toutes les parties pour arriver à l'accalmie vécue actuellement dans la région, et elle invite à tous d'oeuvrer pour préserver ces acquis.
''Ici en Casamance, beaucoup d'efforts ont été fournis par les deux parties en conflit et les organisations de la société civile pour arriver à cette accalmie salutaire dans notre chère région. Il est donc de notre devoir, d'oeuvrer pour conserver ces acquis très importants du processus de paix en cours''. Elle poursuit pour dire qu'il est impératif de dépasser les positions partisanes et de s'élever au-dessus de la mêlée car la paix sociale et la quiétude incombent tous.
Et de lancer un appel à l'ensemble des segments sociaux, traditionnels et réligieux de la Casamance, au nom de la convergence des organisations de la société civile.
''La convergence citoyenne des organisations de la société civile lance un appel à l'ensemble des organisations de la société civile qui interviennent dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, à l'ensemble des chefs religieux et coutumiers de la Casamance, à la section régionale de l'Association des Aînés, à toutes les femmes des bois sacrés dans les départements de Ziguinchor, d'Oussouye et de Bignona, à toutes les associations religieuses ou de développement de femmes qui s'activent dans les trois régions de la Casamance, à tous les mouvements de femmes et de jeunes de tous les partis politiques qui développent leurs activités dans les trois régions de la Casamance ; à toutes les associations et mouvements associatifs de jeunes et à toutes les forces vives et personnes ressources préoccupées par la paix et la stabilité sociale pour élargir les bases et porter le projet de la convergence citoyenne, dans le cadre d'un vaste rassemblement dont la mission est de favoriser le dialogue entre les acteurs politiques et sociaux''.

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com)

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

01 - Juin - 2024

APR FRANCE : OU SONT LES 80 MILLE EUROS RESTANTS DE LA CAMPAGNE ELECTORALE ?

C’est une bombe à retardement qui pourrait faire voler en éclats ce qui reste de la DSE APR France. Un flou épais entoure le sort qui est réservé aux 80...

31 - Mai - 2024

Sonko : «Nous savons d'où viennent tous ces agissements... rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal»

Dans une déclaration de plus de 8 minutes, le Premier ministre Ousmane Sonko a brisé le silence jeudi, mettant ainsi fin aux polémiques récentes. Pour le chef du...

31 - Mai - 2024

A Bamako, Bassirou Diomaye Faye et Assimi Goita ont parlé de partenariat et d’intégration

(APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, et son homologue du Mali, le colonel Assimi Goita, ont passé en revue, jeudi à Bamako, les axes...

31 - Mai - 2024

Le renforcement de la coopération bilatérale au menu des échanges entre les présidents Faye et Traoré

Le président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye et son homologue du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, ont échangé jeudi à Ouagadougou sur...

30 - Mai - 2024

APR FRANCE : LES 10 000 EUROS DE LA DISCORDE

Enorme crêpage de chignon des femmes de l’APR/France. A l’origine de la brouille, l’utilisation des dix mille euros offerts par l’ancien président, Macky Sall,...