LA ZAKAT AL- FITR : DEFINITION ET STATUT JURIDIQUE

08 - Avril - 2024

La Zakât Al- Fitr ou Sadaqa Al- Fitr est la Zakât dont la cause est liée à la rupture du jeûne. La cause de la Zakât Al- Fitr diffère de celle de la Zakât Al- Maal qui, elle dépend de la richesse. La Zakât Al- Maal est une obligation pour tout musulman dont l'accroissement des biens sur un an a dépassé le minimum imposable appelé nisâb. La Zakât qui est un des cinq piliers de la religion musulmane doit être différenciée de l'impôt qui est une obligation laïque étatique.
La Zakât Al- Fitr est quant à elle prélevée en fonction des personnes et non en fonction des biens ou de la richesse.
La Zakât qui est une prescription de la religion musulmane doit être différenciée de l'impôt qui est une obligation laïque étatique. Un musulman peut être assujetti à la Zakât au titre de sa religion et aussi à l'impôt au titre de son allégeance à un État musulman ou non. Généralement, même dans les pays musulmans, l'État ne s'occupe pas de la Zakât mais des particuliers. Par contre, l'impôt est toujours et dans tous les pays du ressort de la puissance publique donc de l'État.
*II- Pour qui la Zakât Al- Fitr est obligatoire.*
Elle est obligatoire pour tout musulman, homme ou femme, enfant ou adulte, riche ou pauvre. Chaque musulman doit la payer pour lui-même et pour ceux dont il a la charge. Ainsi l'épouse peut payer pour elle-même ou c'est son époux qui paye pour elle. Les parents payent pour leurs enfants si ceux-ci ne peuvent pas payer pour eux-mêmes. Il n'est pas nécessaire de payer pour le fœtus mais l'Imâm Ahmad Ibn Hanbal le recommande.
Pour que la Zakât Al- Fitr soit obligatoire, la plupart des juristes posent comme condition le fait que la personne possède la valeur de la Zakât en plus de sa propre substance et celle de sa famille et en plus de ses besoins indispensables. La valeur de la dette qui n'est pas exigible immédiatement n'est pas prise en compte dans le calcul des besoins indispensables donc n'est pas déductible.
Le paiement de la Zakât Al- Fitr n'est pas lié au fait que la personne débitrice ait jeûné tout ou partie Ramadan ou pas.
*III- Montant de la Zakât Al- Fitr et sa nature.*
*1- La quasi unanimité des écoles juridiques.*
Les trois imâms, Malik, Ash-Shâfi et Ahmad ainsi que la majorité des savants s'accordent à dire que la quantité de la Zakât Al- Fitr est de un "sâ" de la nourriture de base d'un pays. Pour l'école Hanafite la quantité de la Zakât Al- Fitr est d'un "sâ" de chaque sorte de nourriture sauf pour l'orge dont la quantité exigée est d'un demi "sâ". Par précaution vaut mieux adapter un "sâ" pour chaque sorte de nourriture de base dans le pays donné.
*2- Que vaut un "sâ".*
Le "sâ" vaut quatre fois le contenu du creux de deux mains tendues d'un homme moyen ou quatre "moud". Le "sâ" ou le "moud" de blé vaut environ 2176 g soit 2,176kg. Par précaution vaut mieux donner 2,5 kg voir 3 kg par personne. Pour les pays, comme ceux de l'Afrique de l'Ouest dont la nourriture de base est le riz ou le mil les savants conseillent de donner 2,5kg ou 3 kg de cette nourriture.
*3- Prince du paiement de la Zakât Al- Fitr en nourriture.*
La Zakât Al- Fitr est normalement payée sous forme de l'aliment de base la plus consommée dans le pays de celui qui reçoit, elle peut aussi être payée sous forme de l'aliment de base du payeur si cet aliment est de meilleure qualité que celle de celui qui reçoit. C'est l'avis de la majorité des jurisconsultes "foqaha" et des quatre imâms.
*4- Acceptation du paiement de la Zakât Al- Fitr en valeur monétaire.*
La coutume est de verser la Zakât Al- Fitr en nourriture, c'était la pratique du prophète Muhammad (psl). De nos jours il arrive que si tout le monde verse la Zakât Al- Fitr en nourriture, l'ayant-droit risque de se retrouver avec une quantité abondante de nourriture et il risque d'y avoir un problème de stockage dont éventuellement de détérioration de la nourriture. De plus, il arrive que pour faire la fête et bien se nourrir, que le bénéficiaire n'ait pas d'argent pour acheter les autres produits indispensables à la cuisson de sa nourriture. De ce fait il risquerait de vendre une partie de la Zakât en nourriture et souvent à vil prix. Il se peut aussi qu'il ne soit pas facile au débiteur de la Zakât Al- Fitr de payer en nourriture surtout si le destinataire et le débiteur ne sont pas dans un même lieu géographique.
Pour toutes ses raisons, parmi d'autres, les Hanafites autorisent à verser la Zakât Al- Fitr en valeur monétaire du "sâ" car ceci est plus bénéfique aux pauvres et aussi plus pratique de nos jours. Cet avis relaté d'après Omar Ibn Abdelaziz et Al- Hassan Al- Basri est aujourd'hui presque unanimement accepté par les autres écoles juridiques.
*IV- Moment du paiement de la Zakât Al- Fitr.*
Selon les Shafiites, il faut payer la Zakât Al- Fitr au plus tard au coucher du soleil du dernier jour du Ramadan. Pour les Hanafites et les Malikites la Zakât Al- Fitr peut être payée jusqu'à l'aube de jour de l'Aïd.
Pour toutes les écoles juridiques, il est obligatoire de la payer avant la prière de l'Aïd conformément à un hadith de Ibn Abbas.
Il est permis de l'avancer à partir du premier jour du Ramadan pour les Shafiites.
Il est préférable de le retarder à un ou deux jours avant l'Aïd pour les Malikites.
Il est permis de l'avancer au début de l'année donc avant même le mois de Ramadan, selon les Hanafites car il s'agit après tout d'une Zakât.
Pour les Hanbalites, il est permis de payer la Zakât Al- Fitr à partir de la moitié du Ramadan.
*V- Bénéficiaires de la Zakât Al- Fitr.*
Les savants s'accordent unanimement que la Zakât Al- Fitr doit être versée aux pauvres musulmans. l'Imâm Abou Hanifa autorise de verser la Zakât Al- Fitr aussi aux pauvres non-musulmans vivant dans la société musulmane et qui ne sont pas des ennemis de l'islam et des musulmans ni des apostats.
La Zakât Al- Fitr est versée obligatoirement aux pauvres et aux indigents. Elle ne peut être versée aux huite autres catégories de la Zakât Al- Maal sauf pour un besoin ou un intérêt avéré.
La Zakât Al- Fitr doit en principe être versée dans le pays où elle a été prélevée, mais s'il n'existe pas de pauvres ou pas assez, il est alors permis de le transférer vers un autre pays. Ce transfert est aussi accepté si les pauvres d'autres lieux ont le plus besoin de la solidarité de la Oumma islamique, c'est le cas par exemple de pays en guerre, de pays victimes de catastrophes naturelles...
La Zakât Al- Fitr ne peut être versée aux personnes exclues de la Zakât Al- Maal comme l'apostat, le débauché provoquant les musulmans, les ennemis de l'islam et des musulmans, ceux dont on a la charge comme le parent, l'enfant ou l'épouse.
Il est conseillé si possible au débiteur de la Zakât Al- Fitr d'aller lui-même à la rencontre du pauvre pour lui remettre la Zakât Al- Fitr. Il peut aussi pour partie aller lui-même remettre la Zakât Al- Fitr au pauvre et pour partie remettre à un collecteur redistributeur personne physique ou morale.
Kaaw Sadio Cissé,
Le Mollah COS Al-Kharessi
Juriste,
Théologien et islamologue francophone.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

20 - Mai - 2024

FRANCE : MORT DE JEAN-CLAUDE GAUDIN, MAIRE DE MARSEILLE PENDANT 25 ANS

L’emblématique maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, est mort ce lundi à l’âge de 84 ans dans son domicile varois, a annoncé Emmanuel Macron dans un...

13 - Mai - 2024

QUENTIN BATAILLON SOUHAITE "QUE FRANCEINFO PUISSE REMPLACER, EVENTUELLEMENT, FRANCE 24"

Les jours de France 24 sont-ils comptés ? Invité de franceinfo lundi 13 mai, le député Renaissance Quentin Bataillon souhaite "que franceinfo [TV, canal 27] puisse...

11 - Mai - 2024

Felwine Sarr : ‘’le bouddhisme est né à Colobane’’ est une méditation sur les mystères existentiels

L’universitaire, musicien et éditeur Felwine Sarr présente son dernier recueil de nouvelles intitulé ‘’Le bouddhisme est né à...

11 - Mai - 2024

FRANCE : DECES DU JUGE D’INSTRUCTION RENAUD VAN RUYMBEKE, BETE NOIRE DES POLITIQUES

L’autre monsieur propre. Renaud Van Ruymbeke, ancien juge d’instruction devenu figure de la lutte anticorruption en France, est décédé à l’âge...

04 - Mai - 2024

15EME DE L’OCI : LE PRESIDENT BASSIROU DIOMAYE FAYE EST ARRIVE A BANJUL

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye est arrivé samedi, en début de matinée, à Banjul, la capitale gambiennne, où il prend part au...