OPINION : LE COMPORTEMENT DE BARTHELEMY DIAS A LA DGE EST INSUPPORTABLE ! (PAR MAMA L. KONTE)

12 - Mai - 2022

Parce que se taire n'est pas permis, j'exprime mon indignation et ma crainte pour notre futur.
Le comportement hier, à la DGE, de M. Dias est insupportable !
J'ai eu l'impression que ce Monsieur à la limite d'un comportement schizophrénique a dépassé toutes les limites en agressant violemment nos forces de sécurité.
Heureusement pour lui que nous ne sommes pas dans certains pays que nous connaissons tous.
Certaines personnalités politiques qui ont pris l'habitude de penser qu'ils peuvent obtenir ce qu’ils veulent en établissant des rapports de forces se trompent lourdement.
Force appartient à la loi faut-il le rappeler.
Le Sénégal est notre bien commun que nous devons en permanence protéger.
Ceux qui veulent accéder au pouvoir doivent le conquérir démocratiquement dans le respect de nos lois et règlements.
Le pouvoir, Allah Swt seul le donne à travers l'expression des citoyens.
Comment se taire devant un tel comportement et de telles attitudes ?
Ce Monsieur a l'habitude de penser que le Sénégal lui appartient en oubliant que ma case en fait partie et c'est notre propriété et notre bien commun.
Effectivement, la question qui se pose est de savoir qui est ce Monsieur qui défie en permanence l'autorité de l'Etat ?
Un simple citoyen avec un mot de travers aurait écopé d'une mise en examen pour outrances et rébellion.
Afin d'éviter la rupture d'égalité des citoyens devant la loi, une suite judiciaire devrait être réservée à cette affaire.
Nous avons vécu la levée d'immunité parlementaire de certains députés quelques soient leurs appartenances politiques, au nom de quoi un Maire peut se permettre un tel comportement ?
M. DIAS, nos forces de défense et de sécurité mérite respect et vous ne pouvez pas vous en exempté.
L'article 49 du code électoral est clair et vous pouvez la relire plusieurs fois si c'est utile.
Vous faites partie des responsables de votre coalition mais vous n'êtes pas mandataire et donc faite confiance à ce dernier et à défaut récuser le mais respecter nos lois et règlements.
Encore comme à votre habitude, la facilité vous accusez son excellence le Président Macky Sall
Vous êtes complètement perdu cher Monsieur Dias.
Son excellence pour les fois qu'il a été concerné est descendu directement dans l'arène politique pour vaincre à plus de 58%des suffrages exprimés alors svp vous ne pouvez l'empêcher de travailler pour le bonheur des Sénégalais.
Faites-vous vraiment partie de ce peuple mâture et tolérant ?
Indigné et révolté par votre comportement, je condamne fermement avec la dernière énergie votre réaction indigne d'un républicain et de fait maire de Dakar.
M. Dias, nous peuple Sénégalais, vous disons « doyena », « yoni », ça suffit !
Citoyen
Mama Laguel KONTE

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

18 - Juin - 2022

LE MONSTRE INSTAURE LE CHAOS AU SENEGAL

« La crainte de la perte du pouvoir conduira Macky Sall à toutes les ignominies ». Ne nous y trompons pas : avec les évènements du 17 juin 2022, Macky Sall...

17 - Juin - 2022

Embargo sur le Mali: le Premier ministre Choguel Maïga tacle Macky Sall

Le premier ministre malien, Choguel Maïga dit ne pas comprendre l’attitude de Président sénégalais qui est récemment parti demander "la levée de...

17 - Juin - 2022

TOUS AU RASSEMBLEMENT DE YEWWI ASKAN WI, DU 17 JUIN 2022

« L’injustice ne peut régner que là où les hommes ont baissé les bras » L'article 21 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques...

17 - Juin - 2022

RASSEMBLEMENT DE YAW: MOISE SARR DENONCE « L'ATTITUDE IRRESPONSABLE DE L'OPPOSITION »

En s'obstinant à vouloir maintenir son projet de manifestation de ce vendredi 17 juin 2022 au mépris de la loi électorale comme rappelé dans l'arrêté...

16 - Juin - 2022

« NE PEUT-ON PAS RAISONNABLEMENT LE TRAITER DE RECÉLEUR ? » (PAR MODY NIANG)

Naturellement, c’est du président-politicien qu’il s’agit. J’ai beaucoup réfléchi avant de me résoudre à écrire ce texte. Non...