POUR MACKY SALL, "LA MEILLEURE DEMARCHE ETAIT DE NE PAS TENTER" UN TROISIEME MANDAT AU SENEGAL

21 - Septembre - 2023

Le président sénégalais Macky Sall a accordé une interview à France 24 et RFI en marge de la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Il est revenu sur le coup d’État au Niger du 26 juillet déclarant que la solution diplomatique était privilégiée pour sortir de la crise, mais que l’option d'une intervention militaire était toujours sur la table. Concernant sa décision de renoncer à briguer un troisième mandat – après un septennat et un quinquennat – pour l'élection prévue en février 2024, il a rappelé que juridiquement, il en avait le droit, mais qu’il avait "un code d’honneur" qui l’empêchait de le faire.

Macky Sall a refusé de se prononcer sur l’emprisonnement de l’opposant Ousmane Sonko, déclarant qu’il ne pouvait le faire au regard de la procédure judiciaire qui était toujours en cours. Mais il a insisté sur le fait que la dissolution du parti d'Ousmane Sonko, le PASTEF, était justifiée, en raison de ses appels à "l’insurrection et à la destruction de l’État".

Enfin, Macky Sall a déclaré qu'il ne rejetait pas la possibilité d'assumer à l'avenir la responsabilité du poste de secrétaire général des Nations unies, si plusieurs pays le lui demandaient, même s'il ne considère pas que ce soit sa "vocation première".

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

29 - Février - 2024

BON DIEU DE BON DIEU : DE QUELLE PLANETE DESCEND CE PR OUMAR DIAGNE QUI A LE CULOT D’INSULTER PLUS DE 3 MILLIONS DE SENEGALAIS DE LA DIASPORA (PAR ALIOU NDAO FALL)

Mais monsieur le Pr DIAGNE, ces 3 millions de sénégalais à travers le monde, sont tes « nawlé nak» et des citoyens à part entière autant que...

28 - Février - 2024

Loi d’amnistie : Le Forum civil la considère comme « une volonté manifeste d’ensevelir la vérité, un permis de tuer… »

Dans son discours prononcé, lundi 26 février 2024, à l’occasion du lancement du dialogue national à Diamniadio, le président de la République, Macky...

28 - Février - 2024

Loi d’amnistie : des Sénégalais disent non et tirent sur Macky Sall

Lors du dialogue inimitié par le président Macky Sall lundi et mardi, la question d’une loi d’amnistie était au centre des débats. Après discussion,...

28 - Février - 2024

Conclusion du Dialogue National: Vers une réévaluation de dossiers des candidats spoliés

Une date est déjà fixée, des candidats spoliés pourraient intégrer les 19 retenus par le conseil constitutionnel. Les conclusions du dialogue national ont...

28 - Février - 2024

Présidentielle 2024 : ce qui va compliquer la réintégration de Karim Wade

Trois suggestions sont sorties du dialogue national bouclé hier. En effet, au-delà de la date du 2 juin retenue pour la Présidentielle, les travaux en commission notamment...