POUR MACKY SALL, "LA MEILLEURE DEMARCHE ETAIT DE NE PAS TENTER" UN TROISIEME MANDAT AU SENEGAL

21 - Septembre - 2023

Le président sénégalais Macky Sall a accordé une interview à France 24 et RFI en marge de la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Il est revenu sur le coup d’État au Niger du 26 juillet déclarant que la solution diplomatique était privilégiée pour sortir de la crise, mais que l’option d'une intervention militaire était toujours sur la table. Concernant sa décision de renoncer à briguer un troisième mandat – après un septennat et un quinquennat – pour l'élection prévue en février 2024, il a rappelé que juridiquement, il en avait le droit, mais qu’il avait "un code d’honneur" qui l’empêchait de le faire.

Macky Sall a refusé de se prononcer sur l’emprisonnement de l’opposant Ousmane Sonko, déclarant qu’il ne pouvait le faire au regard de la procédure judiciaire qui était toujours en cours. Mais il a insisté sur le fait que la dissolution du parti d'Ousmane Sonko, le PASTEF, était justifiée, en raison de ses appels à "l’insurrection et à la destruction de l’État".

Enfin, Macky Sall a déclaré qu'il ne rejetait pas la possibilité d'assumer à l'avenir la responsabilité du poste de secrétaire général des Nations unies, si plusieurs pays le lui demandaient, même s'il ne considère pas que ce soit sa "vocation première".

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités


02 - Mars - 2024

SENEGAL: L’UNION EUROPEENNE CONTRE TOUTE EXTENSION DU MANDAT DU PRESIDENT MACKY SALL

L’Union européenne avait déployé une mission d’observateurs électoraux, début février, au Sénégal. Elle estime désormais...

02 - Mars - 2024

LE PRESIDENT NE PEUT NI REVOQUER LE MANDAT DES MEMBRES NI SUPPRIMER CETTE INSTITUTION A MOINS DE CREER UNE COUR CONSTITUTIONNELLE

Alors que certains responsables du régime en place évoquent de plus en plus l’hypothèse d’une suppression de l’actuel Conseil constitutionnel au cas...

02 - Mars - 2024

AGRESSION DE MAIMOUNA NDOUR FAYE : LA COALITION MOOBAL SENEGAAL CONDAMNE « FERMEMENT »

L’agression de madame MAIMOUNA FAYE NDOUR est un acte lâche et dégradant pour l’image du Sénégal et des Sénégalais. Agresser un ou une...

02 - Mars - 2024

AGRESSION DE MAIMOUNA NDOUR FAYE : « UN ACTE CRIMINEL D’UNE BARBARIE SANS NOM ! », REAGIT LE FRONT POPULAIRE/GÉNÉRATION DE RUPTURE

« Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire »Evelyn Beatrice Hall La journaliste Maimouna NDOUR FAYE victime d’une...