SNCF: dès jeudi, tous les retards de plus de 30 minutes seront indemnisés

29 - Novembre - 2016

"9 TGV sur 10 arrivent à l'heure chaque jour", aime à rappeler la SNCF. Pour les 10% des TGV et Intercités restant, si leur départ dépasse les 30 minutes, la compagnie ferroviaire devra dès jeudi procéder à une indemnisation des passagers.

Jusqu'ici, la SNCF dédommageait uniquement les trajets dont les retards de plus d'une demi-heure étaient causés par ses propres torts: elle ne prenait donc pas en compte les ralentissements dus à des conditions météorologiques, à des actes de malveillance (qui représenteraient un tiers des retards), à des accidents de passagers, d'animaux ou à des véhicules sur les voies.

"Le voyageur aura la garantie d'être remboursé dès lors qu'il y a un retard au-delà de 30 minutes et quel que soit le motif du retard", a indiqué la responsable. Elle souligne également que sa compagnie "va plus loin que la réglementation européenne" qui prévoit une compensation au-delà d'une heure de retard et non pas 30 minutes. "On a décidé de faire de cette garantie la meilleure garantie d'Europe", a résumé la responsable, en refusant d'indiquer le coût de cette mesure.

Dithyrambique, elle estime néanmoins que cette "avancée sensible pour les voyageurs", "plus avantageuse que chez les concurrents", "plus simple", "plus rapide" et "plus souple", pourrait servir "à 50% de voyageurs en plus". Autre acte de générosité de la compagnie: les montants de dédommagement sont eux aussi plus élevés que le prévoit le texte européen, entré en vigueur en 2009.

Ce dernier plafonne la compensation à 50% à partir de 3h de retard, alors que la SNCF prévoit une indemnisation de 25% du prix du billet pour un retard de 30 minutes à 2 heures, de 50% entre 2h et 3h et de 75% au-delà.

La démarche se veut rapide: dès l'arrivée du train, l'usager de TGV ou d'Intercités en retard pourra faire une demande de dédommagement sur le lien "garantie ponctualité" du site SNCF. "En 48h", s'est engagée la SNCF, il obtiendra "un bon d'achat et pourra l'utiliser "sur tous les canaux" et "en plusieurs fois s'il le souhaite".

AVEC AFP

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

12 - Juin - 2024

DÉBUT D’EXTRACTION DU PÉTROLE DU CHAMP DE SANGOMAR : LE SÉNÉGAL VA REMBOURSER 70% SUR LES INVESTISSEMENTS AVANT LE PARTAGE DE LA PRODUCTION

C’est un jour historique pour le Sénégal qui vient de franchir un cap important dans le cadre de la production du pétrole notamment avec le bloc de Sangomar. Une...

12 - Juin - 2024

Pétrole : Woodside possède 82% du projet, l'Etat du Sénégal 18%

Après plusieurs années de retard, la compagnie Woodside a annoncé, mardi 11 juin, avoir démarré l’exploitation du gisement offshore de Sangomar,...

11 - Juin - 2024

Pétrole au Sénégal : Woodside annonce la production du premier baril du champ Sangomar

Dans un communiqué en date du mardi 11 juin, « Woodside, opérateur de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD) annonce...

11 - Juin - 2024

Artisanat : Diomaye Faye réitère son engagement à promouvoir le « Made in Sénégal »

Le Président de la République, S.E.M. Bassirou Diomaye Faye, a visité aujourd’hui le village artisanal de Soumbédioune en compagnie du Ministre du Tourisme et de...

11 - Juin - 2024

Exploitation du champ pétrolier de Sangomar : Le coût de la première phase estimé à 5,2 milliards de dollars

C’est maintenant officiel ! Le Sénégal vient d’intégrer le cercle des pays producteurs de pétrole. En effet, la société Woodside Energy Group...