Législatives 2017 : Doro Sy, Birahim Camara et Aïchatou Anne, un trio pétri de compétences

09 - Juillet - 2017

Si cela ne tenait qu’à leurs compétences, Doro Sy, tête de liste ; Birahim Camara et Aïchatou Anne devraient être les députés du département Europe du Nord, de l’Ouest et du Centre à l’issue des législatives du 30 juillet. On connaît déjà Doro Sy et Birahim Camara. Leurs capacités à représenter dignement les Sénégalais du département à l’Assemblée nationale ne se discutent pas. Le doute résidait sur la valeur intrinsèque d’Aïchatou Anne. Elle n’est pas bien connue dans l’espace politique et médiatique. Du coup sa sortie était fortement attendue par les observateurs lors du meeting de la coalition « Osez l’Avenir » présidé par Aïssata Tall Sall, samedi 8 juillet, aux Mureaux.
Quand elle fut invitée à prendre la prendre, la candidate, visiblement étrillée par l’émotion, avait montré quelques signes de « panique ». Mais cela n’a duré que le temps d’une rose. Très vite, elle a rassuré, mettant en avant ses « vingt ans d’expérience » dans le mouvement associatif, son amour pour son pays, son engagement militant aux côtés de ses compatriotes…Inutile alors de vous dire que c’est un tonnerre d’applaudissements qui l’a saluée à l’issue de son discours.
L’un des temps forts du meeting, c’était aussi l’intervention de Birahim Camara. Le candidat n’avait pas pu retenir ses larmes quand il rendait hommage à sa mère disparue récemment. L’émotion était alors à son paroxysme dans la salle. Il a ensuite réussi à se faire remarquer par la pertinence de son discours particulièrement salué par Me Aïssata Tall Sall.
Macky Sall n’est pas mon adversaire, le Pds n’est pas mon adversaire, mon adversaire, c’est le sous-développement, c’est la régression démocratique, ce sont les problèmes dans les secteurs de la santé et de l’éducation, a précisé Birahim Camara, ajoutant que seule la coalition « Osez l’Avenir » était capable d’apporter des réponses appropriées aux maux qui retardent le développement du Sénégal.
Il a aussi fustigé l’incapacité des tenants du pouvoir à prendre en charge les problèmes des Sénégalais de l’extérieur, notamment lors des négociations entre le Sénégal et la France sur la convention de sécurité sociale. Il a aussi relevé des aberrations dans la carte consulaire du Sénégal en France. Conséquence des citoyens déboursent beaucoup d’argent pour leurs déplacements juste pour faire transcrire un extrait de naissance, a-t-il déploré.
Quant à Doro Sy, il a promis de se battre pour la création d’une banque de la diaspora.
Le Sénégal a interdit l’importation des véhicules âgés de plus de huit ans. Si la liste de Me Aïssata Tall Sall remporte les législatives du 30 juillet, Doro Sy promet que chaque Sénégalais aura le droit de faire entrer une voiture au pays, une fois tous les cinq ans, quel que soit par ailleurs son âge. La seule condition qu’il avance: le véhicule doit être en bon état. Une journée des Sénégalais de la diaspora sera aussi organisée chaque année au pays, a également promis la tête de liste. L’objectif, dit-il, est de permettre à nos compatriotes restés au pays de comprendre les réalités de l’émigration.
Malgré le travail « remarquable » qu’elle abat, la presse sénégalaise de la diaspora ne bénéficie d’aucune aide venant des pouvoirs publics, a déploré M. SY. Si « Osez l’Avenir » remporte les législatives du 30 juillet, ce sera la fin du clavaire pour les journalistes, a-t-il promis.

IMG_0149.JPGIMG_0150.JPGIMG_0151.JPGIMG_0152.JPGIMG_0153.JPGIMG_0154.JPGIMG_0155.JPGIMG_0156.JPGIMG_0158.JPGIMG_0159.JPG
Cheikh Sidou SYLLA

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...