Mamadou Dème: "A mon humble avis, coller les Sénégalais de l'extérieur au ministère des Affaires étrangères est un véritable gâchis"

08 - Septembre - 2017

Il n'y a pas de surprise majeure malgré le départ de ministres importants qui semblaient réussir leurs missions. Cependant une déception sur l'absence d'un ministère de plein exercice pour la diaspora sénégalaise car la création d’un département des Sénégalais de l'extérieur semblait laisser entrevoir cette possibilité. A mon humble avis, coller les Sénégalais de l'extérieur au ministère des Affaires étrangères est un véritable gâchis et témoigne d'une absence manifeste d'une cohérence mythologique d'une politique publique et institutionnelle en direction de la diaspora. L'émergence de cadres géographiques partisans en matière électorale au sein de la diaspora n'est pas en soi suffisante pour la visibilité d'une politique gouvernementale en direction des Sénégalais de l'extérieur dès lors que les mêmes outils demeurent et ils sont insuffisants. Kisal senegaal prend acte des choix du président mais est néanmoins surpris que c’est toujours les mêmes cadres des leaders politiques anciens qui sont promus et que les autres segments de la coalition Bby soient toujours cantonnés au rang de faire valoir électoraux malgré leurs representativités et les compétences avérées dont ils disposent sur beaucoup de sujets d'intéret national. Ce reclassement interne des membres du gouvernement me semble être une étape avant une autre qui devrait être plus décisive pour l'échéance de2019 pour laquelle kisal se mobilisera fortement au sein de la majorité plurielle présidentielle.  Mamadou Dème

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...