MFDC : Lettre ouverte de Mamadou Nkumah Sané à Adama Barrow

08 - Mars - 2017

Objet : Appel au Président de la République de Gambie Adama Barrow sur la situation des Refugiés Casamançais en Gambie

Monsieur le Président,

Ceci est pour attirer votre attention sur la situation des Casamançais qui se trouvent dans votre pays. Leur présence en Gambie est due, comme vous le savez, à la guerre que le Sénégal nous a imposée depuis 1982.
C'est cette guerre qui a provoqué la fuite massive de ces Casamançais pour trouver refuse en Gambie, qui les a accueillis à bras ouverts où ils vivent en harmonie avec la population gambienne sous la protection du Haut Commissariat aux Refugiés des Nations-Unies à Genève en Suisse de la Convention de 1951.
Ces Casamançais présents dans votre pays n'y ont jamais provoqué de troubles à l'ordre public depuis trois décennies et je souhaite qu'il en reste ainsi sous votre règne, Monsieur le Président.
Ces Casamançais ne rentreront chez eux que lorsque le conflit qui nous oppose au Sénégal trouvera une solution définitive permettant à la paix d'être rétablie sur l'ensemble de la Casamance.
Depuis la présence de ces Casamançais n'a entrainé aucun trouble en Gambie où ils vivaient et vivent toujours encore avec la population gambienne avec laquelle ils ont un lien multiséculaire de sang et d'histoire commune.
J'attire votre attention, Monsieur le Président, sur le risque que pourrait entrainer la présence dans votre pays des troupes de l'armée sénégalaise qui semble utiliser votre territoire pour lancer des actions militaires contre notre pays , la Casamance.
Si cette intention du Sénégal s'avèrerait être le cas, cela sera extrêmement grave et dangereux pour votre pays et apportera un problème entre nos deux pays puisque vous venez de signer un accord avec le Sénégal.
Pour l'heure, nous savons que la présence des forces de la CEDEAO dans votre pays est due au mandat donné par l'ONU, dû lui-même à la crise postélectorale qu' a connu votre pays.
Si les militaires sénégalais venus dans le cadre de la mission sortent de ce cadre et transforment cette mission pour lancer des attaques contre la Casamance, les conséquences dépasseront très vite les frontières de nos deux pays et la Casamance ne le souhaite et n'ose même pas l'imaginer, Monsieur le Président.
Monsieur le Président, n'acceptez pas que le Sénégal entraîne votre pays dans ce conflit militaire avec la Casamance dont il est le seul responsable. Jamais la Casamance ne souhaite et ne veut avoir de problèmes avec la Gambie d'Adama Barrow.
En espérant que cet appel sera entendu comme il se doit, Monsieur le Président, veuillez agréer, l'expression de mes sentiments les meilleurs.
Fait à Paris, le 6 Mars 2017.
Le Secrétaire Général et Représentant à l'Extérieur du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC ), Monsieur Mamadou Nkrumah Abou SANE.

 

Autres actualités

11 - Décembre - 2018

Dépôt de candidatures au Conseil constitutionnel : Mimi Touré ouvre la porte

Les dépôts de candidatures au Conseil constitutionnel devraient démarrer dans les prochaines minutes. Le service d'ordre a fini de reprendre les choses en main et force est de...

11 - Décembre - 2018

Le Conseil constitutionnel sous haute tension : des ministres malmenés

Comme on le craignait, le dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel n'est pas de tout repos. Les mandataires des candidats à la candidature à la...

11 - Décembre - 2018

Présidentielle 2019 : Khalifa Sall demande à Cheikh Bamba Dieye de soutenir sa candidature

Dans une lettre adressée au Secrétaire général du Fsd/Bj, Khalifa Sall a d'abord magnifié "le soutien sans faille" que lui apporte Cheikh Bamba Dieye avant de...

11 - Décembre - 2018

Pourvoi en cassation : Khalifa Sall jugé le 20 décembre

L’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, qui s’est pourvu en cassation, sera jugé le 20 décembre, à quatre jours de la clôture du dépôt des...

10 - Décembre - 2018

APR : LA CAUSE PROFONDE DU REPORT DU CONGRES DE MANTES-LA-JOLIE

La DSE France a-t-elle dit la vérité, toute la vérité sur le report du congrès d’investiture de Macky Sall, initialement prévu le samedi 15...