8100 NOUVEAUX ENSEIGNANTS AFFECTÉS DANS LES ÉCOLES (MINISTRE)

26 - Novembre - 2021

Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a annoncé l’affectation de 8100 nouveaux enseignants cette année pour résorber le déficit en personnels dans les établissements scolaires.

"Ce nombre d’enseignants affectés (...) en une année est historique", a dit M. Talla.

Il s’exprimait, jeudi, lors de la cérémonie officielle de célébration de la Journée nationale de l’éducation des filles, organisée au Centre régional de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) de Fatick.

La cérémonie a enregistré la participation du directeur du Bureau de l’Unesco, à Dakar, Dimitri Sagna, des autorités administratives et des élèves de la région.

"C’est la première fois qu’on injecte autant d’enseignants en une année dans le système éducatif national", a déclaré le ministre de l’Education nationale.

"Parmi ces nouveaux enseignants, il y a 5000 enseignants affectés, plus de 2500 enseignants issus des écoles de formation et 600 enseignants venus de la Faculté des Sciences et Technologies de l’Education et de la Formation (FASTEF)", a-t-il précisé.

Mamadou Talla a assuré que toutes les demandes des inspections d’académie en instituteurs, professeurs du moyen, du secondaire, de daaras modernes, ou encore en franco arabes, ont été satisfaites.

Pendant ce temps, a-t-il signalé, d’autres enseignants sont encore en formation dans les CRFPE.

Il a également rappelé que depuis trois ans le ministère injecte chaque année entre 2500 et 3000 enseignants sortis des écoles de formation dans le système éducatif.

Ces efforts de l’Etat pour résorber le déficit d’enseignants sont liés aux flux importants de nouveaux élèves enregistrés tous les ans dans les écoles, a expliqué le ministre.

"Chaque année, nous enregistrons près de 457 000 nouveaux élèves qui arrivent dans nos établissements", a-t-il indiqué, évoquant aussi une demande en table-bancs, en enseignants, en construction de salles de classe, d’abris provisoires à résorber.

De même, il a fait part de "50.000 mètres de linéaires de mur à réaliser, 1100 blocs d’hygiène et 602 blocs administratifs, 1525 abris provisoires à remplacer’’.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

27 - Janvier - 2022

CHRONIQUE EDUCATION ET FORMATION : RESOUDRE LES REVENDICATIONS LEGITIMES DES ENSEIGNANTS ET S'OCCUPER DES VERITABLES PROBLEMES DE L'ECOLE (CHEIKH SIDOU SYLLA)

C’est déplorable ! Le débat qui agite le microcosme éducatif laisse à penser que notre école est à ses balbutiements. Pourtant, la première...

20 - Janvier - 2022

CHRONIQUE EDUCATION: CE QUE JE PENSE DES PROGRAMMES DES CANDIDATS AUX LOCALES

Les candidats aux élections territoriales du 23 janvier rivalisent de programmes pour améliorer les conditions d’études des apprenants. Malheureusement, les...

19 - Janvier - 2022

​Remous du système éducatif : Cusems et Saems en grève totale ce mercredi

Il n’y aura pas de cours ce mercredi dans les établissements secondaires. Le Syndicat autonome des Enseignants du Moyen Secondaire (SAEMS) et le Cadre unitaire des enseignants du...

13 - Janvier - 2022

CHRONIQUE EDUCATION : IL EST PLUS QUE NECESSAIRE DE REGULER LE SOUS-SECTEUR DE LA PETITE ENFANCE

Crèches, garderies, écoles maternelles, jardins d’enfants sortent de terre souvent au mépris des règles de sécurité et d’adaptation aux...

10 - Janvier - 2022

PETITE ENFANCE : MISSION FRUCTUEUSE DE MAIMOUNA CISSOKHO EN FRANCE

La Directrice de l’Agence nationale de la Petite enfance et de la Case des Tout-petits, Maïmouna Cissokho, est rentrée au Sénégal avec le sentiment d’avoir...