NEGOCIATIONS GOUVERNEMENT-SYNDICATS D’ENSEIGNANTS, COSYDEP ET CNEPT INVITENT À SAUVER L’ÉCOLE

16 - Février - 2022

Décidé à trouver une solution à la crise qui secoue actuellement l’école sénégalaise, le gouvernement avait convié le G7 à la table des négociations samedi dernier. Toutefois, les huit propositions du gouvernement pour un impact budgétaire de 69 milliards de F CFA n’ont pas satisfait les syndicats d’enseignants. Ces derniers ont décidé de poursuivre le bras de fer. Interrogés sur cette situation, le président de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous du Sénégal, Silèye Gorbal Sy, et le directeur exécutif de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, Cheikh Mbow, saluent les avancées dans les négociations et espèrent qu’un consensus sera trouvé à l’issue de la prochaine rencontre entre les deux parties prévue dans la semaine. Non sans manquer de mettre Etat et syndicats devant leurs responsabilités pour la sauvegarde de l’école publique.

CHEIKH MBOW, DIRECTEUR EXECUTIF DE LA COSYDEP : «L’urgence est de sauver l’école»

La COSYDEP (Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique) a pris part à la plénière de monitoring des accords gouvernement/syndicats du samedi 12 février 2022 sur les 2 points d’achoppement : la correction des iniquités décriées par les personnels de l’éducation dans le système de rémunération des agents de l’Etat, la problématique des administrateurs scolaires. Il faut rappeler que nous frôlons la phase critique : 250 heures déjà perdues avec les 8 plans d’action sur les 1270 heures prévues, des manifestations d’élèves qui rappellent qu’ils veulent apprendre, la détermination des enseignants face à leur faible pouvoir d’achat, l’angoisse justifiée des parents face à leurs enfants qui sont dans la rue et non à l’école et aussi 4 mois perdus durant l’année Covid-19 par des élèves devant subir les examens cette année, une crise qui impacte exclusivement l’école publique dont les élèves seront évalués au même niveau que les autres. Toutefois, il faut saluer les avancées : la disponibilité des parties prenantes à aller rapidement vers des consensus pouvant décrisper la situation, l’option d’affronter les conclusions du rapport sur le système de rémunération des agents de l’Etat, à partir d’une approche sectorielle. La COSYDEP rappelle la responsabilité du gouvernement à veiller au fonctionnement normal de l’institution scolaire, souligne que l’enseignant reste le moteur incontestable de la transformation qualitative des intrants, réaffirme son espoir que ce 9ème plan d’action des syndicats soit le dernier jalon marquant la fin de la crise, signale l’urgence de sauver l’école en dépassant cette question pour pouvoir trouver le temps d’adresser les autres problématiques à forts enjeux : effectivité du droit à l’éducation, exigences d’amélioration de l’environnement des apprentissages, résorption des déficits criards, amélioration des performances

SILEYE GORBAL SY, PRESIDENT DE LA CNEPT : «Nous avions demandé aux syndicats de suspendre leurs mots de grève et poursuivre les négociations»

« La Coalition nationale pour l’éducation pour tous du Sénégal, en rapport à ses missions de veille et d’alerte, a toujours œuvré pour une éducation inclusive de qualité pour tous. Dans cette optique, nous avons toujours eu à jouer notre partition pour un espace scolaire apaisé sans lequel il est difficile de respecter le quantum et atteindre une éducation inclusive de qualité et des Odd. Avec cette crise actuelle, nous avons eu à lancer des appels au gouvernement et aux syndicats au dépassement. Sous ce sillage, vendredi (11 février), nous avons participé à la rencontre d’échanges avec le Haut Conseil du dialogue social et les syndicats d’enseignants. Nous réaffirmons notre ancrage dans le comité du Dialogue social du secteur de l’éducation. Nous avons participé aussi à la rencontre de ce samedi entre le gouvernement et les syndicats. La CNEPT a apprécié à leur juste valeur les propositions du gouvernement qui a fait des efforts car nous avons toujours demandé au gouvernement de respecter ses engagements. A cet effet, nous avions demandé aux syndicats de suspendre leurs mots de grève et poursuivre les négociations. Comme une autre plénière est prévue le samedi prochain, nous avons bon espoir qu’une issue heureuse sera trouvée au service de notre système éducatif et des élèves.
Sud quotidien 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

30 - Juin - 2022

CHRONIQUE EDUCATION ET FORMATION: UNE ECOLE INCLUSIVE POUR LUTTER CONTRE L'ECHEC SCOLAIRE (CSS)

Pour lutter efficacement contre l’échec scolaire, des efforts doivent être faits pour que l’école sénégalaise soit plus inclusive.

28 - Juin - 2022

Mary Teuw Niane déplore l’absence des ministres sénégalais à une rencontre de haut niveau sur l’éducation à Accra

Mary Teuw Niane a déploré l’absence des ministres sénégalais à une rencontre sur l’éducation, la formation, l’enseignement...

23 - Juin - 2022

CHRONIQUE EDUCATION ET FORMATION: L'EDUCATION POSITIVE, QU'EN PENSEZ-VOUS? (CHEIKH SIDOU SYLLA)

En Occident, l’éducation positive suscite l’enthousiasme de beaucoup d’éducateurs. Elle préconise de bannir les punitions et récompenses au nom de la...

21 - Juin - 2022

MARRAKECH ; LA CNEPT PARTICIPE A LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L’EDUCATION DES ADULTES ( CONFINTEA VII )

Dans le cadre de la septième Conférence internationale sur l'éducation des adultes (CONFINTEA VII) organisée sous l’égide de l’Institut de...

20 - Juin - 2022

CFEE ET ENTRÉE EN 6E : ’’TOUTES LES DISPOSITIONS PRISES POUR UN DÉROULEMENT NORMAL DES OPÉRATIONS’’ (DIRECTION)

La direction des examens et concours a pris toutes les dispositions utiles pour assurer un déroulement normal des examens du CFEE et de l’Entrée en sixième,...