CES DECLARATIONS MENSONGERES QUI ENFONCENT LE MINISTRE MAME M’BAYE NIANG

22 - Juin - 2018

Lors de l’émission télévisée FARAM FACCE du 20 juin 2018, le Ministre Mame M’Baye NIANG s’est livré à un pathétique spectacle d’autojustification, sur les faits de délinquance financière qui l’accablent lourdement dans l’énorme scandale du PRODAC. Interrogé par le journaliste Pape Ngagne N’Diaye sur sa fausse-vraie et rocambolesque démission, le Ministre Mame M’baye NIANG a tenu des propos vaseux. Jugez-en par vous-même : « le dimanche, j’ai écrit ma lettre de démission puis je me suis dirigé vers la primature où j’ai trouvé les portes closes. Ensuite, je me suis dirigé au domicile du Premier Ministre pour lui faire part de ma démission ». S’adressant aux 14 millions de sénégalais, le Ministre Mame M’Baye NIANG a affirmé publiquement qu’il ignorait que les services de la Primature étaient fermés le week end. C’est donc l’homme que Macky Sall a nommé Ministre du Tourisme qui ne sait même pas comment fonctionne une administration car, dans une République, une lettre de démission n’est jamais déposée au domicile personnel du Premier Ministre.
Les bailleurs internationaux et les partenaires du Sénégal apprécieront cette tragique farce ! La gravité des déclarations de Mame M’Baye NIANG révèle au grand jour le degré d’incompétence du Président par défaut Macky Sall, capable de nommer n’importe quel saltimbanque à la tête d’un Ministère. Un ministre qui confond contrat technique et marché public, et qui a passé plus d’une heure à raconter des mensonges auxquels lui-même ne croit pas, ne bénéficie d’aucune crédibilité. Rester au gouvernement dans ces conditions, c’est ressembler à une loque humaine. En avouant à demi-mot que le Ministre de l’économie et des Finances, Amadou Ba est tout aussi responsable que lui, Mame M’Baye Niang aggrave son cas. Sa déclaration « je suis ministre de tutelle…TECHNIQUE » a définitivement fini de l’enfoncer.
Le duo de choc, le Procureur de la République Bassirou Gueye, et le Doyen des Juges Samba Sall, spécialistes des arrestations arbitraires d’opposants politiques pour le compte de Macky Sall, ont l’occasion de prouver qu’il n’existe pas une justice à 2 vitesses au Sénégal. Au vu des indices graves et concordants, et des preuves irréfutables du pillage des fonds publics corroborées par le rapport de l’IGF, l’inculpation et l’arrestation des délinquants et Ministres Mame M’Baye NIANG et Amadou BA relèvent d’une obligation. A défaut, plus aucun citoyen sénégalais ne doit être arrêté pour quelque motif que ce soit.
Pour le FPDR France, la justice partisane sera tenue responsable de l’anarchie au Sénégal, consécutive au règne de l’arbitraire et du MAA TEY affiché par les membres du régime. Tous les magistrats complices du pouvoir en place devront rendre compte après le départ de Macky Sall.
Sidy Fall, Coordonnateur du FPDR France Fait à Paris, le 21 juin 2018
E-mail : msufrance@hotmail.com

Autres actualités

18 - Juillet - 2018

Idrissa Seck cherche des sous

L’instance dirigeante du parti Rewmi qui s’est réunie hier, a dénoncé l’incapacité du régime de Macky Sall à assurer...

18 - Juillet - 2018

Abdoulaye Wade menace encore

Le pape du Sopi est sorti de sa réserve pour proférer des menaces de sabotage de l’élection présidentielle. En effet, interpellé par notre confrère...

18 - Juillet - 2018

LE FPDR TIRE À BOULETS ROUGES SUR MACKY SALL

Réunie le lundi 16 juillet 2018 à Dakar, la Conférence des Leaders du FPDR a examiné plusieurs points inscrits à son ordre du jour, notamment : 1- SUR...

18 - Juillet - 2018

PROPOS DE MERCREDI : LES DELIRES D’UN AVOCAT MARRON

Probablement ébranlé par la marée humaine du 13 juillet, le directeur de cabinet du président de la République a tenu, à Thiadiaye, des propos dont la...

17 - Juillet - 2018

Thierno Alassane Sall secoue le dossier du Prodac

Le leader du Mouvement République des Valeurs qui poursuit ses tournées politiques, a remué hier le couteau dans la plaie dans l’affaire du Programme national des...