DISCOURS DU PRESIDENT MACKY SALL : LA REACTION DE MOUSSA BEYE, CERCLE DES CADRES DE L’ACT

30 - Juin - 2020

Le cercle des cadres de l’Alliance  pour la Citoyenneté  et le Travail  (ACT) a analysé le discours du chef de l’État tenu ce mardi 29 juin. Les camarades d’Abdoul Mbaye le jugent  "creux". « Un discours creux. Une platitude qui frise le vide. Des statistiques non exhaustives qui ennuient tout comme les conférences de presse quotidiennes. Comment remercier un personnel de santé qui est exposé comme de la chair à canon. Un remerciement qui reste que de forme. Un peu de respect non pas pour le personnel de santé, mais pour vous-même, du moins ce qu’il en reste de respectable en vous. », a réagi Moussa Bèye, du cercle des cadres de l'ACT, dans un document transmis à Infos15.
Selon lui,  « recommander le port du masque alors qu’on a abandonné en rase campagne toute une population sans parler du riz qu’elles attendent. Le taux de croissance, de la masturbation intellectuelle sur des attentes que nous savons tous au rabais. Une économie qui a été sabotée, boycottée avec une expatriation de tout bénéfice qui en découlerait. Ce n’était pas glorieux, là nous allons vers des jours sombres. », a-t-il remarqué. Si certains, ont trouvé le discours président Macky Sall à la hauteur, Moussa Bèye, lui est déçu des propos du président. « Un discours en filigrane d’un candidat alors qu’on attendait la présentation d’un bilan malgré une rallonge de deux ans du premier mandat. Pour le deuxième et DERNIER mandat on s’en serait passé. La poisse ! Est-il nécessaire de continuer à suivre ce Président ? Est-on encore en droit d’attendre quoi que ce soit de grand, de noble de ce gars ? Franchement il a du mal à s’élever. Arriver à meubler le temps est une torture que vous essayez de nous imposer. Franchement tout ça pour ça, suis-je tenté de dire. Un petit directeur de service aurait fait mieux. Au fait, est-ce un message adressé aux sénégalais ??? Le sentiment que ce discours s’adresse à des cercles bien visés ou répond à des pressions semble plus que probable. », a-t-il noté.
« Lever l’état d’urgence était une obligation dès lors qu’il ne répondait aucunement à la situation. Décevant comme discours. Puis que nous aimons être mal traité, merci pour la dose Macky Sall. », a conclu M. Bèye

Cheikh NDOYE

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

09 - Juillet - 2020

Mandat de député : Ce qui sauve Cissé Lô

Faire perdre à Moustapha Cissé Lô son mandat de député ne sera pas chose aisée. Selon les éclairages du constitutionnaliste Ngouda Mboup, les...

09 - Juillet - 2020

Oumar Sarr et Cie quittent définitivement le Pds

Voilà bientôt une année que le mouvement Alliance Suqali Soppi a été créé pour permettre à ses membres d’avoir un cadre sain de...

09 - Juillet - 2020

PRESIDENTIELLE EN COTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA VA-T-IL ETRE CANDIDAT APRES LE DECES DE SON DAUPHIN ?

A moins de quatre mois de la présidentielle, Alassane Ouattara, le président ivoirien, va-t-il revenir sur sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat ? La question est...

09 - Juillet - 2020

Décrets instaurant l'honorariat au Cese: Le CRD débouté par la Cour suprême

Suite aux recours et requêtes introduits par le Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) auprès de la Cour suprême pour faire annuler les décrets...

09 - Juillet - 2020

Affaire Moustapha Cisse Lô : la reaction de Ahmad Khalilfa Niass

Commentant l'affaire Moustapha Cisse Lo Dr Ahmed Khalifa Niasse a fait la déclaration suivante : « Si je voyais mon ami le Président Macky Sall je lui aurais dit ceci : Cette...