LA REPONSE DU MOUVEMENT TEKKI « AUX SOIT DISANT CADRES DE L’APR »

10 - Juin - 2019

Dans un communiqué daté du 7 juin 2019, la Bande à Abdoulaye Sarr s’invitant dans un débat dans lequel ils sont restés muets depuis des années, n’a trouvé rien de mieux que de demander d’amener en justice Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye et Thierno Alassane Sall pour haute trahison et collision avec des forces extérieures pour déstabiliser le pays. Ceci traduit évidemment leur panique et leur désarroi, mais également leur caractère fascisant et anti démocrate. Ce n’est guère surprenant pour des membres d’une association de prédateurs de la République. Être cadre, c’est avoir une expertise dans un domaine précis et être patriote.

De la Collision avec des forces extérieures

Les faits sont têtus. Ce qui est constant, c’est que le régime de Macky Sall est en collision avec Franck Timis de Petro tim et Timis Corporation. Franck Timis a intéressé Aliou Sall dans ses affaires en lui proposant une indemnité mensuelle de près de 15 millions par mois et des parts dans ses sociétés. Aliou Sall avait toujours nié ces faits mais la dynamique de la transparence l’oblige à le reconnaître ainsi que Macky Sall et son régime aux abois.

En outre, faut-il le rappeler, Franck Timis a reçu le soutien public du Premier Ministre Boun Dionne dans une conférence de presse en 2016 durant laquelle il a menacé l’Opposition qui avait dénoncé l’intrusion illégale de Franck Timis dans le secteur pétrolier de notre pays.

De la trahison des intérêts de la Nation

Les faits sont clairs. Le Président Macky Sall a signé en juin 2012 les décrets octroyant les blocs de St Louis et Kayar en toute illégalité et en toute connaissance de cause des avis contraires de l’administration sur la base d’un faux rapport de présentation de Aly Ngouille Ndiaye. Par la suite, il a renouvelé les décrets et accepté de renoncer aux droits de préemption de l’Etat dans toutes les transactions ayant eu lieu jusque là.

Pourtant, le Gouvernement a toujours défendu que dans ces transactions incluant Timis Corporation, Kosmos et BP, il n’y a jamais eu de transfert d’argent. Et voilà que BBC nous informe sans qu’aucune partie n’ait démenti que :

1. Il y a eu bel et bien un contrat écrit entre Franck Timis et Aliou Sall lui octroyant au total plusieurs millions de dollars ;

2. BP a payé les actions de Timis Corporation à 250 millions de dollars ;

3. BP va payer des royalties à Franck Timis entre 9 et 12 milliards de dollars sur 40 ans.

De la déstabilisation du pays

C’est Macky Sall himself qui a décidé de scier la branche sur laquelle il était assis. Il a décidé de renoncer à la gouvernance vertueuse et à ses engagements de février 2012. D’abord en commençant par le wax waxett de 2016 à travers lequel il revient sur son engagement de ramener son mandat de 7 à 5 ans d’une part et d’autre part, il s’ouvre une fenêtre pour un troisième mandat présidentiel avec la nouvelle constitution. Ensuite, l a soutenu qu’il ne nommerait pas son frère par décret, il l’a nommé à la tête de la CDC.

Il est un fait bien connu que dans un pays à ressources minérales, la mauvaise gouvernance conduit à la malédiction des matières premières. C’est ce qui se passe au Sénégal. Alors qui a trahi le peuple sénégalais en défendant les intérêts de Franck Timis contre ceux du Sénégal ?

Le CRD ne se laissera pas distraire par des menaces ou des tentatives d’intimidation. Il travaillera sans relâche à l’alternative populaire pour mettre en pratique la gouvernance vertueuse abandonnée par Macky Sall et BBY. Le Mouvement Tekki, avec le CRD et les forces vives de la Nation, est prêt à faire face et appelle le peuple, seul propriétaire des ressources naturelles à identifier ses prédateurs. Pour défendre les intérêts du peuple Sénégalais, aucun sacrifice ne sera de trop.

Dakar le 9 juin 2019

Synergie Tekki, le Mouvement des Cadres

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...