LEGALISATION DE HOMOSEXUALITÉ : MACKY SALL, IMPERTURBABLE GARDIEN « DE NOS VALEURS DE CULTURE ET DE CIVILISATION »

12 - Février - 2020

Le Premier ministre du Canada n’a pas réussi à tordre le bras à Macky Sall sur la légalisation de l’homosexualité au Sénégal. Lors d’une conférence de presse conjointe, mercredi 12 février, à Dakar, Justin Trudeau a avoué avoir évoqué la question, ô combien sensible, avec le président Sall. « Moi, comme vous le savez très bien, je défends toujours les droits humains, et j’amène ces enjeux-là partout où je vais, avoue-t-il. Le président Macky Sall connait très bien mes positions là-dessus, et on en a parlé brièvement mais surtout on est en train de voir à quel point le Sénégal est un leader en matière de démocratie, et de valeurs. On a, tous, du travail encore à faire mais on a eu de très bonnes discussions là-dessus », a-t-il dit, cité par emedia.
Le président de la République, premier gardien des « valeurs de culture et de civilisation » du Sénégal, nullement impressionné par la puissance économique de son hôte, a tenu à lui exprimer de la manière la plus intelligible qui soit, sa position sur la légalisation de l’homosexualité.
« Je crois que Justin l’a bien dit, et en effet, nous en avons parlé. Evidemment, je respecte son choix d’être défenseur des droits, je n’en suis pas moins un, seulement les lois de notre pays obéissent à des normes qui sont le condensé de nos valeurs de culture, et de civilisation. En fait, ces lois sont le reflet de cette vision, de notre manière de vivre et d’être. Cela n’a rien à voir avec l’homophobie. Le Sénégal est un pays de droit, c’est clair, un pays qui respecte les droits de l’homme mais c’est un pays qui a des lois qui interdisent en tout cas ce que le Code a indiqué, c’est, en réalité, l’exhibition, les relations contre-nature du point de vue de la législation. C’est cela qui est mis en œuvre mais ceux qui ont une orientation sexuelle selon leur choix ne font pas l’objet d’exclusion. Mais on ne peut pas non plus demander au Sénégal de dire demain on légalise l’homosexualité, et demain c’est le gay-pride. Ça, ce n’est pas possible », a martelé le président de la République.
Pays pauvre qui aspire à l’émergence, le Sénégal ne dira pas non au soutien des états riches. Pour autant, il ne vendra pas sa dignité pour bénéficier de leurs largesses. Nous préférons être pauvres et dignes, que d’êtres des vassaux riches. Aucun pays, quelle que puisse être sa richesse, ne pourra nous tenir en laisse pour nous imposer sa culture. Tel pourrait être, en substance, le contenu latent de la réponse du président de la République.
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Macky Sall a craché ses quatre vérités à un homme d'Etat venu de l'Occident sur la question de l'homosexualité. Barack Obama avait  eu une réponse sans équivoque sur le sujet.
Cheikh Sidou SYLLA

 

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 14/02/2020 à 16h23

Merci M. le président.
Ton rouge c'est d'abord de défendre les valeurs qui fondent notre être. N'en déplaisent à ces adeptes du culte transnational du fric la constance avec laquelle tu traite de ce sujet sans équivoque me ravit.

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités


17 - Février - 2020

ANNONCE: MACKY SALL EN VISITE À NOUAKCHOTT

Le président de la République, Macky Sall, quitte Dakar ce lundi, pour une visite officielle en République islamique de Mauritanie, a appris l’APS. Dans un...

16 - Février - 2020

Robert Sagna président du GRPC: ''L'absence de la guerre en Casamance ne signifie pas forcément la paix''

Certes on note une longue accalmie en Casamance qui dure depuis plusieurs années, mais tous les avertis savent que cela ne marque pas une paix définitive dans la région. Et...

15 - Février - 2020

DES ELUS DE DAKAR CLASHENT AMINATA MBENGUE NDIAYE

Des élus de Dakar se prononcent sur le débat en cours portant sur l’idée de doter un «statut particulier» à certaines villes du Sénégal...

15 - Février - 2020

La CEDEAO lance des consultations auprès des populations pour accélérer l'application du protocole de libre circulation dans l'espace

Pour une meilleure intégration sous régionale, la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) lance des consultions populaires à...