PETROLE ET GAZ: BIRAHIMA CAMARA ASSOMME LA DSE APR/FRANCE

10 - Juillet - 2019

BBY France, dans son dernier communiqué, vient de briser le silence très gênant choisi par la DSE et le reste de la mouvance présidentielle depuis l'éclatement de l'affaire Aliou Sall portant sur le contrat qui le liait à la société du sulfureux Frank Timis .
Force est de reconnaître que ce communiqué exprime le désarroi dans lequel se trouve l'APR en décomposition continue depuis le dernier séjour en France du président de la République, Son Excellence Monsieur Macky Sall .
Le parti présidentiel, sans siège suite à ses résultats catastrophiques de la dernière consultation électorale, est absent du landerneau politique devenu le terrain de jeu de la seule opposition.
C'est pourquoi ce communiqué de BBY France qui aux yeux des observateurs , ne revêt pas qu'un caractère symbolique.
Il donne des pistes de réflexion que la majorité présidentielle devra prendre en considération face à l'agressif argumentaire de l'opposition dopée par le recul de la DSE de l'APR.
Il s'agira pour la haute autorité de BBY de déceler les formidables idées de ses représentants en France parmi lesquelles nous entrevoyons la création d'un pôle scientifique qui comprendrait des magistrats et des financiers formés aux méthodes et techniques de la communication spécifique aux ressources minières.
En effet , il serait sournois de ne point admettre que l'exécutif a perdu trop de poils à cause de sa communication approximative et mal gérée depuis la première sortie de Aliou Sall , de celle aux motivations inavouées de El hadj Ķassé et des propos tranchés de Moustapha Diakhaté qui ont, dans la précipitation, suivi le reportage de la BBC .
Le retour de Seydou Gueye et du discutable Abdou Natif Coulibaly dans les rangs du gouvernement serait sans effet si aucune disposition organisationnelle n'était prise par le président de la république , de l'APR et de BBY.
Nous comprenons entre les lignes du communiqué de BBY France que la structuration de l'APR est devenue un impératif tant au Sénégal que dans la diaspora pour en finir avec le laxisme, la léthargie et la cacophonie dans la mouvance présidentielle.
Si le président de la république veut définir et conduire avec et dans la sérénité son action , il doit accepter de partager les règles de fonctionnement et surtout d'organisation de son parti qui s'arroge tous les droits dans la coalition BBY .
En d'autres termes et sans plus tarder le président de la république doit déléguer certaines de ses prérogatives relatives à la gestion de l'APR voire de BBY.
En supprimant le poste de premier ministre pour des raisons d'efficacité et d'efficience, le président de la république devient de facto sans bouclier face aux multiples flèches d'une opposition revigorée par certaines fâcheuses prestations médiatiques de son "entourage " .

Birahim CAMARA

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

21 - Octobre - 2019

Alpha Condé : "Je dirigerais la Guinée jusqu'au jour où Dieu…"

BOFFA - Jusqu'à quand Alpha Condé va-t-il diriger la Guinée ? Le Chef de l'État lui-même ne le sait pas. Il reste fataliste sur son avenir à la tête...

21 - Octobre - 2019

Macky Sall reprend les airs

Le chef de l’Etat sera absent du territoire à partir d’aujourd’hui. Le président Macky Sall va prendre part, à la Conférence d’Oslo sur la...

21 - Octobre - 2019

OUTRÉ , MACKY SALL VA FAIRE TOMBER DES TÊTES DANS LES JOURS À VENIR

Le Président de la République pourrait couper des têtes dans les jours à venir, après les dérapages relevés ces derniers jours. Des écarts...

21 - Octobre - 2019

REVUE DE PRESSE : LA POLITIQUE, SUJET DOMINANT DE L’ACTUALITÉ

Les sujets politiques sont les plus en vue dans la livraison de lundi de la presse quotidienne, avec notamment les réactions à la sortie du directeur général à...

21 - Octobre - 2019

A quand une (op)position commune ?(Par Amadou Tidiane WONE)

Une des marques de fabrique de l’opposition politique sénégalaise, c’est sa division pour ne pas dire son morcellement. Prompte à bâtir des coalitions...