AFFAIRE SONKO : DOOLEEL PIT-SENEGAL NGIR DEFARAAT REEWMI" VALIDE LA THESE DU COMPLOT

22 - Février - 2021

Pour Dooleel Pit-Senegal Ngir Defaraat Reewmi, il n’y plus aucun doute : les tenants du pouvoir veulent liquider politiquement Ousmane Sonko en fomentant un complot pour viol et en tentant d’instrumentaliser la justice pour le mettre aux arrêts.
« L’accusation de viol proférée contre le leader du PASTEF Ousmane Sonko par une jeune masseuse, a donné lieu à des manipulations médiatiques et une célérité procédurale contrastant avec le temps habituellement long de la justice, qui confortent plus d’un dans l’idée que cette affaire a des relents de règlement de comptes politique », lit-on dans un communiqué. Qui ajoute : « Quand on y ajoute que certains des protagonistes sont des proches de dirigeants de la Coalition BBY connus pour la haine qu’ils vouent au leader du PASTEF, les derniers doutes s’envolent. Que dire de l’attitude équivoque de Macky Sall, qui se serait mis en première ligne, dès le début, en donnant des consignes à ses partisans de "ne pas se mêler de cette affaire" qui serait "privée" ? En fait d’affaire privée, il semble bien s’agir d’une tentative de liquidation du leader de PASTEF. »
Selon le communiqué , l’objectif des tenants du pouvoir, après l’incarcération de Karim Wade et de Khalifa Sall, est « de faire emprisonner le député Ousmane Sonko, un des derniers obstacles à leur projet totalitaire ».
Lamine Sow

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

13 - Avril - 2021

REVUE DE PRESSE : LA MOBILISATION DES ÉTATS-MAJORS POLITIQUES À LA UNE

La mobilisation des états-majors politiques en perspective des élections des locales, la question de l’emploi et la visite de Macky Sall à Bruxelles sont au menu des...

13 - Avril - 2021

Enième désaccord entre le pouvoir et l'opposition sur la tenue des Locales: une autre rencontre prévue jeudi

L’opposition et la majorité avaient décidé de se donner une dernière chance pour avoir un consensus concernant la date de la tenue des prochaines élections...

13 - Avril - 2021

Elections locales: « les échéances peuvent bel et bien se tenir en 2021 » (Birahim Seck)

Le coordonnateur du Forum civil, Birahim Seck a estimé que les élections locales, à l’origine d’un malentendu entre les différentes parties prenantes du...

12 - Avril - 2021

Khalifa Sall exige la tenue des élections locales en décembre 2021 et avertit le gouvernement

L’ancien maire de Dakar engage le front contre le report des élections locales. En démonstration de force samedi, au Fun City, Khalifa Sall dit ses vérités...

12 - Avril - 2021

REVUE DE PRESSE : KHALIFA SALL ET LES ÉLUS DE BBY À LA UNE

La sortie de Khalifa Sall, leader de Taxawu Sénégal (opposition) et la mobilisation des élus de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité) sont largement...