AFFAIRE SONKO : DOOLEEL PIT-SENEGAL NGIR DEFARAAT REEWMI" VALIDE LA THESE DU COMPLOT

22 - Février - 2021

Pour Dooleel Pit-Senegal Ngir Defaraat Reewmi, il n’y plus aucun doute : les tenants du pouvoir veulent liquider politiquement Ousmane Sonko en fomentant un complot pour viol et en tentant d’instrumentaliser la justice pour le mettre aux arrêts.
« L’accusation de viol proférée contre le leader du PASTEF Ousmane Sonko par une jeune masseuse, a donné lieu à des manipulations médiatiques et une célérité procédurale contrastant avec le temps habituellement long de la justice, qui confortent plus d’un dans l’idée que cette affaire a des relents de règlement de comptes politique », lit-on dans un communiqué. Qui ajoute : « Quand on y ajoute que certains des protagonistes sont des proches de dirigeants de la Coalition BBY connus pour la haine qu’ils vouent au leader du PASTEF, les derniers doutes s’envolent. Que dire de l’attitude équivoque de Macky Sall, qui se serait mis en première ligne, dès le début, en donnant des consignes à ses partisans de "ne pas se mêler de cette affaire" qui serait "privée" ? En fait d’affaire privée, il semble bien s’agir d’une tentative de liquidation du leader de PASTEF. »
Selon le communiqué , l’objectif des tenants du pouvoir, après l’incarcération de Karim Wade et de Khalifa Sall, est « de faire emprisonner le député Ousmane Sonko, un des derniers obstacles à leur projet totalitaire ».
Lamine Sow

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

12 - Avril - 2021

Aminata Mbengue Ndiaye : « Nous sommes plus pressés d'aller aux élections »

Prenant par dimanche à la rencontre des élus la grande coalition Benno Bok Yakaar (BBY, mouvance présidentielle), la secrétaire générale du Parti...

12 - Avril - 2021

Le report des élections territoriales : l’opposition et la majorité sont les deux faces de l’institutionnalisation de la fraude du calendrier républicain (Moustapha Diakhaté)

Audit du fichier électoral ou pas, évaluation des élections ou pas, la Covid-19 ou pas, le respect du calendrier électoral n’est pas du self-service mais une...

12 - Avril - 2021

A BRUXELLES, MACKY SALL A ÉCHANGÉ AVEC LE PRÉSIDENT DE LA BEI

Le président de la République Macky Sall s’est entretenu ce lundi à Bruxelles avec le président de la Banque européenne d’investissement (BEI), a...

12 - Avril - 2021

FRANCE : PLUSIEURS RESPONSABLES DE L’APR POURRAIENT REJOINDRE PASTEF

Est-il besoin d’être un observateur averti du microcosme politique sénégalais en France pour affirmer que si des élections avaient lieu aujourd’hui, Macky...

12 - Avril - 2021

CONTRE MACKY SALL : KHALIFA SALL OPTE POUR UNE OPPOSITION FRONTALE

Dans son propre camp, il se disait parfois que Khalifa Sall manquait de courage pour s’opposer radicalement à Macky Sall, qu’il était imprévisible car pouvant...